Quel type de poêle choisir ?

Poêle à granulés, poêle à bois, insert, cheminée … Lequel choisir ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type d’appareil ? Pour vous aider dans votre sélection, découvrez toutes les fonctionnalités principales pour chaque type d’appareil. Cela vous permettra de cibler plus facilement celui qui vous conviendra le mieux.

La cheminée fermée avec des bûches ou à granulés

Les principaux avantages du foyer fermé à bûches ou à granulés sont sa capacité de chauffage significativement plus élevée qu’un feu ouvert, sa consommation de bois réduite et sa combustion plus longue. Il affiche également une efficacité optimisée jusqu’à 80% pour les appareils les plus performants. La présence de verre sur ce type de chauffage permet d’éviter la présence de fumée, de poussière, d’escarbilles mais aussi de renforcer la sécurité devant le foyer. Il répartit de la chaleur par convection et rayonnement. Ce qui permet une diffusion optimale. Vous aurez la possibilité d’installer un système de récupération de chaleur et de le personnaliser avec un cadre de cheminée design. Il est compatible avec les combustions à bûches de bois et à granulés.

Au niveau des inconvénients, on compte l’obligation des travaux à effectuer dans le cadre du remplacement d’une cheminée existante. Il est aussi plutôt approprié pour les pièces de surface moyennes à grandes. Il faut entretenir régulièrement le verre pour éviter l’encrassement. Il est assez cher sur le marché.

Quel type de poêle choisir ?

Le foyer ouvert

Le foyer ouvert permet de bénéficier du plaisir de la vue de la flamme et de l’odeur du bois brûlant. C’est l’idéal pour passer du bon temps au coin du feu en famille ou entre amis. Il existe aussi de nombreux modèles adaptés à tous les styles, que cela soit contemporain ou classique. Le foyer ouvert convient également à tous les types de budgets.

Par contre, il présente un rendement très faible, entre 10 à 15 % seulement. Il ne peut donc pas être considéré comme un moyen de chauffage efficace, et pourtant il consomme énormément de bois. Les risques d’éclaboussure, de poussière et de saleté sont également ses inconvénients.

L’insert

L’insert présente également de nombreux avantages. Le coût d’installation est limité puisque la structure de la cheminée est déjà existante. Il est également un véritable élément de rénovation pour le salon, sa source de chauffage est saine, économique et écologique. Son efficacité est optimisée, entre 70 à 80 %. De plus, sa consommation de bois est réduite et la combustion dure plus longtemps. L’insert propose également un niveau de sécurité et de propreté assurée avec son verre. Il n’y a donc pas de projection ou d’évacuation des fumées qui risquerait de vous étouffer. Il est facilement personnalisable avec un cadre de cheminée design. Et enfin, il est compatible avec les bûches et les pellets.

Ses inconvénients concernent l’entretien régulier du verre pour éviter l’encrassement. Le plaisir visuel s’en voit réduit par rapport à une cheminée ouverte. Les moyens de chauffage sont également limités à la pièce dans laquelle l’insert est installé.

Le poêle à bûches

Le poêle à bûche est une source de chauffage réel pour un investissement modéré. Son efficacité se situe entre 50 à 80% selon les modèles. Son énergie renouvelable est plus économique que le gaz, le mazout ou l’électricité. Il affiche des faibles émissions et reste moins encombrant qu’une cheminée. Vous disposerez d’un large choix de modèles et de designs dans une large gamme de prix. Le poêle à bûches est facile et rapide à installer par un professionnel. Pour éviter la poussière, vous pouvez également utiliser des bûches compressées. Ce qui ne manquera pas d’optimiser votre confort.

Toutefois, le poêle à bûches nécessite un espace de stockage dans un environnement sec et protégé pour les bûches. Il dispose également d’une autonomie limitée car il est dépendant de l’approvisionnement régulier. Sa vision du feu par rapport aux foyers ouverts et fermés est réduite. Et le rayonnement thermique est seulement limité au salon. Il exige également une maintenance régulière pour maintenir une température optimale dans la pièce.

Ce sont quelques exemples de poêles. Mais la liste n’est pas exhaustive. Il y a encore le poêle à granulés, le poêle de masse à bûches, le poêle bouilleur et la chaudière à bois. Pour plus de précisions dans votre sélection, n’hésitez pas à demander l’avis d’un expert.